Guilde à caractère Role Play du serveur Les Sentinelles.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Croyances et Panthéons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Croyances et Panthéons   Jeu 1 Déc à 15:59

J'ai recopié les textes qui suivent dans certains vieux ouvrages qui se trouvent dans les réserves de l'abbaye de Northshire, à cet endroit : http://arathor.free.fr/index.php?article=dossier_dieux (Dites au bilbiothécaire que vous venez de ma part) Je les ai reproduit pour en faciliter la lecture.

Toutefois, deux avertissements :
- les thèses soumisent ici sont sujettes à contreverses
- ces ouvrages ont été écrit il y a déjà un certain temps par des lettrés et des érudits humains ; aussi les informations concernant elfes et nains, et plus encore concernant les membres de la Horde, sont fragmentaires et à prendre avec précaution (n'hésitez pas à laisser vos commentaires et informations !)

Que cette lecture puisse néanmoins vous éclairer.

_________________
Que la Lumière partout vous accompagne. Allez en paix.


Dernière édition par le Jeu 1 Déc à 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Introduction   Jeu 1 Déc à 16:01

Bien que l’univers tire bel et bien son essence d’une intervention divine, l’existence des déités tient plus du postulat que de l’évidence même. En effet, les dieux azerothiens découlent d’un concept plus théorique que tangible. Ils ne se manifestent pas aux yeux de leurs fidèles, et ne les récompensent pas en leur accordant des pouvoirs spécifiques ou la capacité de lancer des sorts. En conséquent, certaines personnes se mettent à douter de l’existence des dieux, et vont même jusqu’à considérer qu’ils ne sont que des créatures nées de l’esprit inquiet des mystiques et destinées uniquement à les réconforter. Cependant, même si cet axiome s’avérait être exact, la foi absolue des croyants envers leur dieu est amplement suffisante pour enflammer l’étincelle divine qui réside en chacun d’entre eux, et pour leur permettre de puiser certains pouvoirs à travers leur propre dévotion.

Le mysticisme est conçu de cinq manières différentes sur Azeroth. La foi humaine est une approche plus philosophique que les autres, qui prête plus d’importance à la morale et à la spiritualité qu’à la cosmologie divine. Les Elfes de la nuit, les orques et les taurens cherchent à comprendre les mystères de la nature et tentent d’entrer en contact avec les esprits du monde qui les entoure. Quant aux nains, leur foi se rapproche plus d’une curiosité dévorante qu’autre chose. Enfin, des croyances plus sombres embrument encore les esprits malades qui les embrassent, soit pas soif de pouvoir, soit par pure démence. Les suivants de la Légion Ardente ne sont pas tous morts lors de la Troisième Guerre et cherchent encore à rétablir la glorieuse noirceur de leur secte, tandis que les membres du Culte des Damnés sont encore nombreux à trouver le salut et le plaisir absolu dans la mort.


Dernière édition par le Jeu 1 Déc à 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: I - Les enseignements de la Lumière   Jeu 1 Déc à 16:05

I - Les enseignements de la Lumière

Principes

La Lumière n’est pas une religion. C’est une philosophie, un choix de vie qui accorde à ses suivants une grande force spirituelle. Pour les adeptes de la Lumière, la foi est plus une question de pratique que de vénération. Le concept fondamental de la Lumière est simple : selon les théoriciens de l’Abbé de Northshire, les sensations ( émotionnelles et physiques ) sont la preuve du lien qui existe entre le Moi et le reste de l’Univers. Si on ressent de l’émotion, alors on sait que l’on existe, et on peut en déduire que c’est une force au fond de nous qui génère ces sentiments. De même, on est au courant de l’existence d’un monde extérieur, qui agit sur nous et modifie constamment notre perception. En conséquence de quoi, il est possible d’agir sur le monde extérieur en maîtrisant nos émotions. A partir de là, nier le rôle que joueraient le Moi et le Monde Sensible sur l’ensemble de l’univers nous empêche d’apprécier l’existence à sa pleine valeur. La Lumière nous apprend que notre état d’esprit est intrinsèquement lié au monde qui nous entoure : ainsi, si l’on désire être heureux, il faut pour cela essayer de rendre le reste du monde heureux ; si l’on est réceptif à la beauté du monde, alors il nous sera possible de révéler notre propre beauté intérieure. A contrario, si l’on s’abandonne au désespoir, alors on nuit à l’existence des autres. La Lumière, somme toute, est l’énergie de l’âme qui illumine le monde autour d’elle.

Les Trois Vertus

Les adeptes de la Lumière s’efforcent de mettre en valeur trois vertus : le respect, la ténacité, et la compassion. Chaque créature qui éprouve des sentiments partage un lien avec le monde. Causez du tort à autrui, et vous porterez atteinte au bonheur du monde en général - et en fin de compte, c’est à vous même que vous porterez atteinte. Les adeptes de la Lumière savent pertinemment que le conflit et la souffrance sont inévitables, mais ils cherchent néanmoins à apaiser autant que faire se peut le malheur de leurs pairs. Bien entendu, les prêtres de la Lumière savent que le monde dans sa globalité est bien plus important que n’importe quelle créature ; les Vents du destin peuvent balayer à loisir la vie d’un homme et la changer en l’espace d’un jour, alors qu’il faudra des années à ce même homme pour changer le monde grâce à ses actions. Même si des années sont nécessaires, cependant, le Moi est en mesure de modifier le cours de l’existence. Même infime, cet effort doit être réalisé, et l’adepte de la Lumière doit faire en sorte de convaincre d’autres âmes d’agir de la même façon pour que le Changement perdure. Ces deux concepts mènent naturellement au dernier credo de la Lumière : la Compassion. Ce concept a pour but de doubler la puissance du prêtre de la Lumière en prêtant assistance à autrui. Toutefois, la compassion doit être prodiguée avec soin. Tout adepte qui vient en aide à une personne sans que cette dernière n’en ait besoin l’empêche de persévérer et de développer sa propre force intérieure. De même, prodiguer une aide maladroite ou inadaptée ne fait qu’augmenter le malaise du monde extérieur. Ce ne sont que les véritables sages qui savent identifier les véritables besoins des autres.



Citation :
Le respect en tant que principe : Chaque être partage sa propre connexion avec le monde.

Le respect en tant que leçon : Ne porte jamais préjudice au bien d’autrui et considère qu’il pourrait être tien.

Citation :
La ténacité en tant que principe : Le monde est trop grand pour être refait en un jour.

La ténacité en tant que leçon : La force naît de la persévérance.

Citation :
La compassion en tant que principe : Tu agis plus noblement en illuminant la vie d’autrui qu’en oeuvrant pour la tienne.

La compassion en tant que leçon : Prête assistance aux autres sans rien demander en retour, mais ne rabaisse jamais celui que tu aides.


La Lumière, un ordre militaire

Les érudits ne sont pas les seuls à développer un intérêt tout particulier envers la Lumière. Les Chevaliers de la Main d‘Argent est une organisation de paladins qui ont également consacré leurs vies aux Trois Principes. Lucides, les paladins admettent facilement que la voie qu’ils ont choisie est loin d’être facile et qu’elle ne convient pas à tout le monde. Pour avoir répondu à l’appel de la Main d’Argent, ils ont du sacrifier de nombreuses choses, à commencer par leur propre indépendance. C’est Uther Lightbringer qui fonda l’Ordre durant la Seconde Guerre. Récemment, la puissance du Temple de la Lumière a diminué à cause de la trahison du Prince Arthas, qui tourna le dos à la Lumière et qui devint un antepaladin à la solde du Fléau. Actuellement, l’Ordre se consacre à la destruction des morts-vivants qui rôdent encore sur les terres de Lordaeron et Kalimdor.

Une pensée qui se renouvelle

Bien que l’on puisse penser que la Lumière tourne au prosélytisme et au dogmatisme, il n’en est rien. Lors de la chute de Silvermoon et de Lordaeron, les légion mortes-vivantes détruisirent la Cathédrale de la Lumière dans la capitale humaine. Les bibliothèques furent détruites et des centaines d’ouvrages - qui contenaient de nombreux débats sur les trois principes - furent brûlés. Les érudits sauvèrent ce qu’ils purent lors de l’exode vers Kalimdor, mais la majorité des codex devaient être réécrits. C’est de cette façon que la pensée humaine est régénérée grâce à de jeunes auteurs qui, libérés de la pensée des anciens, donnent un nouveau souffle aux théories ancestrales. Evidemment, les esprits chagrins ont condamné avec virulence la reconstitution de ces textes, taxant la philosophie nouvelle de simpliste. Ces batailles théoriques font grand bruit dans les cercles intellectuels de l’Alliance, mais la plupart des adeptes préfèrent rester loin de ces querelles d’école.


Dernière édition par le Jeu 1 Déc à 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: II - Le chamanisme et le culte de la Nature   Jeu 1 Déc à 16:09

II - Le chamanisme et le culte de la Nature

Les orques, les taurens et les elfes de la nuit considèrent que le monde est peuplé par les esprits de tous les êtres vivants, et qui relient tout ce qui est dans le monde d’Azeroth. Le chamanisme et le druidisme ne réfutent pas les idéaux de la Lumière, mais ils pensent que cette philosophie veut embrasser trop de connaissance à la fois, et de ce fait, qu’elle n’arrive pas à expliciter clairement le mystère de la vie. Les elfes de la nuit ont une approche assez personnelle de leur relation avec les esprits. Ils pensent que chaque esprit qu’ils rencontrent est une entité individuelle ; ainsi, les kaldorei communiquent essentiellement avec les esprits de la Nature, et lorsqu’ils le font, ce n’est que pour des affaires en relation directe avec le champ d’influence propre à l’entité. Lorsque les problèmes se font plus graves, les elfes réclament les faveurs d’un Panthéon plus élaboré ( voir plus bas ). Les orques et les taurens ont une approche beaucoup plus symbolique. Les esprits qu’ils rencontrent sur les plaines de Kalimdor sont plus génériques, et possèdent un plus grand domaine d’influence. Généralement, ce sont des esprits élémentaires ( du feu et de la terre ) plutôt que des avatars de la faune ou de la flore.

_________________
Que la Lumière partout vous accompagne. Allez en paix.


Dernière édition par le Jeu 1 Déc à 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: III - Le Panthéon Elfique   Jeu 1 Déc à 16:10

III - Le Panthéon Elfique

Les Elfes de la nuit sont les seuls à vénérer des dieux comme Elune, la déesse de la Lune, Cenarius, le Seigneur des Bosquets, ou bien encore Malorne, le Protecteur des Chemins. Ils vénèrent également des ours divins, les jumeaux Ursol et Ursin, ainsi qu’Aviana, Maîtresse des corbeaux, qui sont respectivement les divinités totémiques des druides de la Griffe et des druides de la Serre. Les Elfes de la nuit considèrent les puissances supérieures comme des mentors plutôt que des dieux.

Elune

Il y a de cela plus de 10 000 ans, les Elfes de la nuit vénéraient Elune, la déesse de la Lune. Ils croyaient que pendant le jour, elle dormait dans les eaux chatoyantes du Puits d’Eternité, et qu’elle rejoignait les cieux à la tombée de la nuit. Les Kaldorei pensent qu’elle veille sur ses enfants et qu’elle les protège en leur accordant le pouvoir de se fondre dans le manteau de velours de la nuit. Les prêtresses d’Elune, comme la célèbre Tyrande Whisperwind, sont les représentantes terrestres de la grâce et de la puissance de leur déesse. Les farouches chasseresses puisent également leur force dans leur foi envers Elune, bien qu’elles ne possèdent pas la capacité de lancer des sorts cléricaux. Certains pensent qu’Elune n’existe pas en tant que telle, et que les sortilèges des prêtresses proviennent des pouvoirs du Puits d’Eternité. On peut certes accorder un certain crédit à cette thèse, mais une chose est cependant certaine : qu’elle existe réellement ou non, Elune vit dans le coeur et l’esprit de son peuple, et elle est révérée comme la plus grande déesse du panthéon elfique.

_________________
Que la Lumière partout vous accompagne. Allez en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellnaw
Ambassadeur


Nombre de messages : 1112
Description : Humain, prêtre-guérisseur de la Lumière (60ème cercle)
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: IV - Croyances diverses et demi-puissances   Jeu 1 Déc à 16:15

IV - Croyances diverses et demi-puissances

Le mystère des créateurs : Les nains ont découvert récemment qu’ils seraient en fait les fils et les filles des Titans - des entités gigantesques à la peau de métal qui mirent en ordre le monde d’Azeroth et le débarrassèrent des élémentaires qui jadis y régnaient. Selon des sources très anciennes, les nains furent créés à partir de la pierre par les Titans. (Note de Kellnaw : je peux confirmer personnellement ceci, après la découverte de connaissances très anciennes dans les ruines d'Uldaman) Depuis cette découverte, les nains sont devenus obsédés par la connaissance du mystère de leur véritable naissance ; ce faisant, ils ont réussi à réveiller des pouvoirs antiques qui étaient cachés en eux depuis des temps immémoriaux. Les nains ont appris à transformer leur peau en pierre pendant un court instant, (Note de Kellnaw : ah bon ????) et ils sont profondément convaincus que ce n’est qu’un pouvoir parmi beaucoup d’autres qui n’attendent que d’être révélés.

Autres puissances

Les dieux des Elfes de la nuit ne sont pas les seuls à être révérés. D’autres entités peuvent être une source de magie divine et posséder des adorateurs. Les Dragons, par exemple, ont été investis de pouvoirs phénoménaux lorsque les Titans ont quitté Azeroth. Les Cinq Aspects ont ainsi eu pour tâche de protéger ce monde en l’absence de ses créateurs : Alextrasza la Donneuse de Vie, Malygos le Tisseur de Sorts, Ysera la Rêveuse, et Nozdormu l’Eternel sont révérés comme de grandes puissances par les dragons mais également par d’autres espèces ( Neltharion, qui est devenu le terrible Deathwing, est porté disparu, mais peut-être rassemble-t-il des fidèles à l’heure actuelle ). En effet, certains elfes de la nuit peuvent en venir à entrer dans le culte d’Ysera, car elle est la Maîtresse du Rêve d’Emeraude. Les suivants de la Légion Ardente est un culte illégal, mais un culte tout de même. Sargeras étant lui-même un titan, on ne doit pas s’étonner de voir des créatures à la puissance dantesque dans les rangs de cette armée démoniaque, et les fous qui leur prêtent serment de vassalité, bien que peu nombreux, représentent encore une menace pour Azeroth. Les Dieux Anciens et les Titans, qui se sont déclaré une guerre terrible lorsque le monde n’était que Chaos, peuvent également être considérés comme des divinités, bien qu’il ne possèdent pas encore de clergé établi.

_________________
Que la Lumière partout vous accompagne. Allez en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croyances et Panthéons   Aujourd'hui à 17:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Croyances et Panthéons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DA] Le doubleur de Phénix, Panthéro, Mister T est décédé.
» Panthéon nain
» NEMETONDEVOS : Le Panthéon Gaulois.
» Le tournoi du Panthéum
» [ELECTION] .::Panthéon du Forum::.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le refuge :: Les salles du refuge :: La bibliothèque-
Sauter vers: