Guilde à caractère Role Play du serveur Les Sentinelles.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parchemins sur les relations entre les factions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Segwarides
Messager


Nombre de messages : 775
Description : Humain, Gladiateur (60ème cercle)
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Parchemins sur les relations entre les factions   Lun 6 Fév à 13:08

Ces parchemins décrivent les relations tendues qu'entretiennent nos peuples en ce monde. Avec d'autres je me suis rendu compte que peu de gens savaient que ces textes existaient, j'en laisse donc une copie dans le refuge, en esperant que ça serve au maximum de monde. Je pense qu'il a été écrit par un membre de l'Alliance et pas de la Horde, mais il connait parfaitement les deux factions.

Certaines personnes que vous rencontrererez nieront ces parchemins, et ça peut devenir pesant pour tout le monde. Je vous recommande donc du doigté quand vous abordez ce sujet (si jamais vous l'abordez, ce qui n'est pas spécialement une bonne idée), la majorité de la population étant dans l'ignorance et pensant en plus qu'elle a raison. Ce n'est pas à nous de leur expliquer les choses, nous avons d'autres combats à mener, et ils comprendront par eux-même en voyagant dans le monde. Ne vous créez pas des problèmes avec ça, mais sachez que cette synthèse existe.


Le climat actuel
La trève entre la Horde et l'île de Theramore tient toujours, mais il y a des griefs des deux côtés. Les peuples de l'Alliance comme ceux de la Horde s'installent en Kalimdor dans les lieux habitables qu'ils trouvent.

Lordaeron est resté entre les mains des morts-vivants, même si une guerre civile a éclaté entre le Fléau d'Arthas et les morts-vivants qui se sont libérés de son emprise, appelés les Réprouvés. Les démons rôdent en liberté dans le pays, terrorisant ce qui reste des forces humaines.

Bien que le monde soit abreuvé de sang et de batailles depuis des années, il n'y a pas de raison de penser que la situation change prochainement. Chacun des peuples mortels commence à se mettre en place pour ce qui pourrait bientôt être la période la plus cruciale de l'histoire du Monde.

Ambiance
Les batailles de Warcraft sont en grande partie issues des haines raciales, plus même qu'à cause des trente ans de guerre qui ont opposé Horde et Alliance. Alors que la menace des attaques des démons, des morts-vivants ou des monstres accupe l'esprit des gens au quotidien, le véritable conflit de Warcraft viens des tensions entre les peuples. Du jour au lendemain, tous les peuples d'Azeroth ont été forcés de vivre proches les uns des autres, et la dernière chose à laquelle ils pensent est la paix ou l'harmonie.

Alliance et Horde
Il y a une trève entre la Horde et l'Alliance. Même si les relations passées entre les deux peuples impliquent des raids, des pillages, des camps d'internement et beaucoup de sang, l'union de leurs forces pour détruire la Légion Ardente a suffit a faire établir cette trève par les meneurs.

Un événement malheureux a - encore - fait couler le sang entre la Horde et l'Alliance. Alors qu'ils venaient juste de prouver qu'ils pouvaient combattre les uns avec les autres pour empêcher le monde de tomber entre les griffes d'un grand danger, la paix a volé en éclats. Pour la première fois l'Alliance et la Horde vivaient ensemble sans esclavage ni raids ni camps d'internement. Mais, sans qu'aucun des deux camps le sache, les forces de l'Alliance de Lordaeron, menées par l'amiral Daelin Proudmoore, ont attaqué la Horde. Les raisons invoquées étaient vagues et toujours changeantes : les orcs devaient mourir une bonne fois fois pour toutes, la Horde ne méritait pas le royaume de Durotar alors que l'Alliance était enfermée dans une petite île rocailleuse, et certains ont même pensé que les soldats de l'Amiral Proudmoore étaient simplement amers d'avoir manqué les batailles finales de la Troisième Guerre et cherchait quelque chose sur lequel libérer leur agressivité.

A présent les deux factions se hérissent à nouveau. La Horde n'a pas du tout apprécié les attaques sur leur patrie. L'Alliance, bien que regrettant les actes de leurs alliés, n'est pas ravie des dégâts infligés à Theramore quand la Horde a contre-attaqué pour détruire l'Amiral Proudmoore et ses forces. Bien que Thrall et Jaina Proudmoore maintiennent toujours que la trêve tient, cet accord n'atteint pas toujours les rangs inférieurs. La Horde ne voyage pas vers l'île de Theramore, et les caravanes et les aventuriers de l'Alliance sont prévenues de ne pas s'approcher de Durotar et de Mulgore. Quand Thrall et Jaina se rencontrent, ils le font dans un territoire neutre sur le continent de Kalimdor, au sud de Durotar. Quand des forces de l'Alliance et de la Horde se rencontrent sur la route, le sang est souvent versé.

Alliance et Alliance
Bien qu'aucune déclaration officielle n'ait été rédigée, il y a principalement deux Alliances à présent, une à Kalimdor et une qui opère du fort de Stormwind sur le continent d'Azeroth. Les citoyens de l'Alliance à l'est considèrent que ceux qui sont partis les ont abandonnés. Ils comprennent que la guerre contre la Légion Ardente est terminée, et que ce fut une victoire, mais la vie est la vie est si traître avec des démons, des morts-vivants, des démonistes et des bandes de voleurs de la Horde qui attaquent, ça ne ressemble certainement pas à une victoire. Si ces héros qui ont gagné la guerre sont si puissants, pourquoi ne reviennent-ils pas chez eux aider à chasser les morts-vivants et reprendre leurs terres ?

La nouvelle Alliance, d'ailleurs, est également en colère contre l'ancienne, puisqu'elle a attaqué Durotar sans l'approbation de Theramore, et la cité a presque été rasée à cause des actions téméraires de l'Amiral Proudmoore. Bien que la plupart de la cité soit d'accord avec les forces qui ont attaqué Durotar, ils n'apprécient pas que les nouveaux arrivants aient amenés les orcs à attaquer leur nouvelle patrie.

Bien qu'il y ait peu de voyages entre l'est et l'ouest pour le moment, les gens espèrent les reprendre, puisque les ports reprennent le travail en fabriquant des vaisseaux de transport au lieu de flottes de guerre. Quand les citoyens de Theramore rencontrent leurs anciens voisins, les humeurs peuvent s'échauffer quand les accusations des deux camps sont mises sur la table.

Horde et Horde
Les orcs subissent une révolution culturelle tandis qu'ils sentent la soif de sang des arcanes contre-nature quitter leur corps, leur donnant un état d'esprit plus calme et plus concentré. Ils suivent pour la plupart Thrall tandis qu'il réforme la Horde et à l'intérieur, avec son chamanisme, et à l'extérieur, avec la fondation de Durotar. Cependant, tous les orcs n'apprécient pas ces changements, principalement les orcs maléfiques qui résident encore en Azeroth. Ces orcs, qui comprennent un bon nombre de démonistes survivants, attaquent activement les villes et les caravanes de l'Alliance et des Indépendants, et renient tout ce que Thrall affirme que la Horde est.

Comme les deux facettes de l'Alliance, les différentes Hordes se rencontrent rarement, mais il y a certains démonistes orcs à Kalimdor qui souhaiteraient fortement reprendre le contrôle des forces de la Horde, et pour se faire, ils prennent des forces dans les régions sauvages.

Hauts elfes et elfes de la nuit
Les années de conflits entre hauts elfes et elfes de la nuit sont si nombreuses qu'elles font passer le conflit entre Alliance et Horde pour des enfants qui se disputent un jouet. Quand les hauts elfes ont perdu leur immortalité, ils ont finalement oublié leurs frères tandis que les générations vivaient et mourraient, faisant des légendes de l'histoire. Les elfes de la nuit se souviennent des dégâts que les Bien Nés ont amenés sur le monde, et voient leur descendants comme des bombes à retardement.

Quand les hauts elfes ont rencontré les elfes de la nuit, ils ont réalisés que les légendes étaient vraies et ont commencés à nourrir des rancoeurs du fait que les elfes de la nuit aient accès à tant de pouvoirs qu'ils refusent d'utiliser – sans parler du problème de l'exil. Beaucoup complotent de reprendre les forêts imprégnées de magie pour leur propre compte, même si les deux races appartiennent à l'Alliance.

Elfes de la nuit et Orcs
Quand les orcs sont arrivés à Kalimdor, ils avaient besoin de bois. Ils ont involontairement provoqués la colère des elfes de la nuit en abattant les arbres dans les forêts sacrées, et plusieurs batailles se sont intensifiées. Durant ces combats, Grom Hellscream but du sang de démon pour obtenir plus de pouvoir, et dans une rage sanguinaire, il mena ses forces pour tuer Cenarius, protecteur et ami des elfes de la nuit.

Bien qu'ils se soient bel et biens tenus cote à cote pour défaire la Légion Ardente, les elfes de la nuit se sont alliés avec l'Alliance au lieu de la Horde quand tout fut terminé. Même si la Horde suit la magie divine comme le font les elfes de la nuit (et ne touchent pas à la magie des arcanes comme le fait l'Alliance), les elfes de la nuit les voient toujours comme des sauvages indignes de confiance. Les orcs, bien que chamanistes et aimant la nature, considèrent que les elfes de la nuit ont réagi de façon excessive à l'erreur du bois. En ce qui concerne Hellscream, l'orc était contrôlé par influence démoniaque quand il a affronté Cenarius, et a été abattu par Thrall lui-même, alors la Horde s'est occupé de ce problème.

Patriotisme
Chaque habitant d’Azeroth comprend bien qu’il s’agit d’un monde violent, mais même le héros le plus vétéran tente à présent de récupérer son souffle après les évènements de ces dernières années. Cependant, l’heure n’est toujours pas au repos, la plupart des gens travaillent à établir des pays et à garder des frontières.

Le nouveau foyer officiel de l’Alliance est l'île de Theramore. Ce site commençait gentiment à se mettre en place, avec ses maisons, ses fermes et même le début d’une bibliothèque sur les arcanes, quand la Horde attaqua, laissant une grande partie de Theramore en ruines. L’humeur actuelle de la cité est faite de frustration et de haine, à la fois envers la Horde et envers les dirigeants de l’Alliance. Pourquoi Jaina avait-elle permis à la Horde de détruire la flotte de l’Alliance de Lordaeron et de tuer son propre père ? Pourquoi n’avait-elle pas défendu son peuple ? Les propres raisons de Jaina – que son père avait détruit le traité entre la Horde et l’Alliance, qu’il avait attaqué le premier, et que la Horde n’avait fait que se défendre - sont dures à avaler pour les citoyens de Theramore qui venaient à peine de s'habituer à leur nouveau foyer. Maintenant, l’Alliance doit reconstruire à nouveau, et il y a beaucoup d’agitation.

Pendant ce temps en Lordaeron, les gens se demandent simplement où est l’Alliance. L’humeur commune est au désespoir, le peuple attendant que les mort-vivants les tuent ou que les bandits les chassent de leurs terres. Il y a peu de soldats et peu de loi.

Le peuple de l’Alliance croit toujours en ses idéaux et en ses objectifs, il n’est seulement pas d’accord sur ce que ces objectifs devraient être. Un grand nombre de soldats marcheraient volontiers sur Durotar au nom de l’Alliance, même sans l'accord de Jaina Proudmoore. Ils ont foi en l’Alliance, même s’ils doutent de leurs dirigeants.

La Horde est en train de séparer sa population en deux pays. Alors que l’Alliance reconstruit son île rocheuse, les orcs sont occupés à mettre en place les frontières de Durotar, leur territoire sur la terre centrale. Leurs alliés, les tauren, ont abandonné leur vie nomade et se sont installés au sud de Durotar dans un pays qu’ils appellent Mulgore. En plus des attaques inattendues de l’Alliance, la Horde doit aussi faire face à des monstres qui n’apprécient pas les nouvelles frontières qui coupent à travers leurs territoires.

Les orcs ne se sont jamais trouvé une véritable patrie durant les trente dernières années. Leur ancien monde natal gît en morceau au-delà du Portail Noir. Ils sont férocement fiers et protecteurs de leurs nouvelles terres, patrouillant fréquemment les frontières et surveillant les envahisseurs depuis leurs tours de garde. Les tauren également n’avaient jamais eu de foyer jusqu’à présent, car ils ne possédaient pas la puissance militaire pour se défendre. A présent membres de la Horde, ces grandes gens chamaniques ont finalement été capables de s’installer. Eux aussi voient leur pays comme un trésor qu’ils ne laisseront pas s’en aller facilement.

Les trolls de la jungle ont du abandonner leur patrie lorsque leur île a sombré lors d’une attaque de l’Alliance. Ils ne se sont pas recréé une terre à eux, préférant à la place s’installer à la fois en Durotar et en Mulgore.

HRP : c'est tiré de World of Warcraft RPG, ce n'est ni dans le manuel du jeu ni sur le site de Blizzard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parchemins sur les relations entre les factions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les relations entre les personnages
» Effet des relations entre personnage sur le mode rage
» MBTI pour se comprendre et comprendre (un peu mieux) les autres
» Des relations entre la Garde de Hurlevent et la Poudre Noire
» Les relations entre les différentes organisations impériales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le refuge :: Les salles du refuge :: La bibliothèque-
Sauter vers: