Guilde à caractère Role Play du serveur Les Sentinelles.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation des Elfes de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anankhy
Novice


Nombre de messages : 253
Description : Troll - Chasseur (41)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Présentation des Elfes de Sang   Mer 10 Mai à 13:08

La fondation de Quel’Thalas

Près de sept millénaires avant la Première guerre, les hauts-elfes exilés atteignirent les rives de Lordaeron pour y chercher un nouveau foyer. Ces parias étaient menés par Dath’Remar Haut-soleil.

Coupés des puissantes énergies du Puits d’éternité et ayant perdu leur immortalité, de nombreux hauts-elfes moururent de fatigue ou de faim pendant leur long voyage. Mais leurs épreuves n’étaient pas terminées : ils durent fuir le lieu où ils s’étaient d’abord installés, les clairières de Tirisfal, en raison d’une mystérieuse influence maléfique qui fit perdre la raison à nombre des leurs.

En s’enfonçant davantage dans les terres, les hauts-elfes furent plongés dans une sanglante querelle avec les trolls rusés et barbares de Zul’Aman, qui contrôlaient la plus grande partie des étendues septentrionales de Lordaeron. Mais finalement, les exilés atteignirent une région dont les clairières boisées leur rappelaient leur lointaine patrie en Kalimdor. Les hauts-elfes chassèrent les trolls Amani qui y demeuraient, et fondèrent le royaume de Quel’Thalas.

En utilisant une fiole d’eau sacrée volée au premier Puits d’éternité, les hauts-elfes créèrent une source de puissance mystique au point de convergence des formidables énergies telluriques de Quel’Thalas. Ils baptisèrent cette fontaine le puits de soleil. Sa puissante magie arcanique nourrit et fortifia leur peuple en Azeroth. C’est ainsi que fut fondée la ville de Lune-d’argent. La puissance des hauts-elfes s’accrut, et ils lancèrent un enchantement sur la forêt pour la plonger dans un éternel printemps.

Les magi elfes créèrent les pierres runiques. Ces monolithes, dispersés le long des frontières de Quel’Thalas, alimentaient un bouclier magique destiné à masquer la magie des elfes au regard des menaces extradimensionnelles, et à protéger la région des invasions. La paix de Quel’Thalas, si durement conquise, dura près de quatre mille ans.



Arathor et les guerres des trolls

Assoiffés de vengeance, les trolls Amani finirent par s’unir. Ils organisèrent une campagne féroce pour anéantir à tout jamais la civilisation de leurs ennemis. Les hauts-elfes risquaient d’être écrasés sous le nombre. Anasterian Haut-soleil, leur roi, cherchant désespérément des alliés, finit par conclure un partenariat avec la nation humaine d’Arathor.

Les hauts-elfes enseignèrent à un petit nombre d’humains comment manier la magie. Assistés de ces nouveaux magi et des armées d’Arathor, ils parvinrent à détruire l’assise du pouvoir des trolls. L’empire Amani ne se releva jamais complètement de cette défaite.

Quel'Thalas avait été sauvée, et les hauts-elfes jurèrent loyauté et amitié à la nation d’Arathor et à la lignée de son roi, Thoradin. De cette alliance entre Arathor et Quel'Thalas naquit la nation de sorciers de Dalaran, dans laquelle humains et elfes allaient étudier la magie pendant des années.


La Deuxième guerre (Warcraft II)

Les elfes, isolationnistes, se préoccupèrent peu des événements de la Deuxième guerre. Ils apportèrent néanmoins un soutien symbolique à l’Alliance de Lordaeron, car le dernier descendant du roi Thoradin, le seigneur Anduin Lothar, commandait les forces militaires de l’Alliance. Les hauts-elfes n’avaient pas oublié leur serment.

La Horde recruta des trolls Amani dans ses rangs. Peu après, elle incendia les régions limitrophes de Quel’Thalas et massacra de nombreux civils hauts-elfes. Rendus furieux de cette tuerie inutile, les elfes consacrèrent toutes leurs ressources à la guerre. Lorsque la Horde fut finalement repoussée, les orcs et trolls avaient déjà atteint leur véritable but : voler et profaner nombre des pierres runiques qui alimentaient le bouclier défensif des elfes. Le démoniste Gul’dan les utilisa ensuite pour faire fonctionner ses diaboliques autels des tempêtes.

Néanmoins, l’Alliance finit par remporter la Deuxième guerre. La plupart des orcs vaincus furent rassemblés et placés dans des camps d’internement. Le coût de la reconstruction s’avéra considérable, d’autant qu’il fallait y ajouter le coût de fonctionnement des camps d’internement. Faute d’ennemi commun, les nations humaines commencèrent à se chamailler sur des revendications territoriales. Pire encore, les hauts-elfes quittèrent brutalement l’Alliance, rejetant la responsabilité de l’incendie des forêts de Quel'Thalas sur le commandement défaillant des humains. Peu à peu, les hauts-elfes s’éloignèrent de leurs anciens alliés humains et nains.


La Troisième guerre (Warcraft III)

Pendant la Troisième guerre, le maléfique prince Arthas Menethil dévasta Quel’Thalas, éliminant la majeure partie de sa population et réduisant en cendres de larges bandes du puissant royaume dans sa quête du puits de soleil. Mais tous ceux qui tombèrent devant Arthas n’étaient pas définitivement morts : son ennemie jurée, la courageuse Sylvanas Windrunner, général des forestiers, fut relevée dans la non-mort pour servir le cruel prince, devenant une banshee puissante et torturée.

Alors que l’armée de morts-vivants s’approchait du puits de soleil, un haut-elfe du nom de Dar’khan Drathir, aida Arthas en abaissant les boucliers entourant le puits, dans l’espoir de gagner les faveurs du roi-liche. La trahison de Dar’khan provoqua une explosion qui le plongea dans l’inconscience et dissipa la majeure partie de la puissance du puits de soleil.

Le sorcier Borel, également connu sous le nom de Krasus et sous celui de Korialstrasz le dragon, sentit la libération de l’énergie mystique et parvint à en enfermer une partie à l’intérieur d’un avatar ayant la forme d’une fillette humaine, Anveena. Ignorant ce que Borel avait fait, Arthas utilisa les énergies restantes du puits de soleil pour réanimer l’esprit de Kel'Thuzad sous la forme d’une liche de cauchemar.

Le roi Anasterian était mort au cours de la bataille, ainsi que les membres de la Convocation de Lune-d’argent, le corps dirigeant des hauts-elfes. Lor’themar Theron, le commandant en second de Sylvanas Windrunner, prit provisoirement le commandement, car le véritable héritier du trône, le prince Kael’thas Haut-soleil, était encore à Dalaran. Les quelques hauts-elfes qui avaient survécu à l’invasion du Fléau tombèrent rapidement malades et sombrèrent dans l’apathie.

Il devint évident que les hauts-elfes étaient devenus dépendants des énergies arcaniques du puits de soleil. Leur exposition permanente à la magie les avaient fondamentalement changés. Maintenant que la source de leur magie n’était plus, ils souffraient des violentes douleurs du manque.


L’ascension des elfes de sang

Le prince Kael’thas, dernier représentant de la lignée royale, faisait partie du Kirin Tor, le gouvernement de Dalaran. Au moment où le puits de soleil fut profané, il étudiait la magie à Dalaran. À son retour, sa patrie était en ruine et la plus grande partie de son peuple était morte. Il comprit vite que la léthargie dont souffraient les hauts-elfes survivants était la conséquence de la perte de leur magie. Décidé à sauver ce qui pouvait l’être, Kael’thas rassembla les survivants et les rebaptisa sin’dorei, ou « elfes de sang », en l’honneur de ceux qui étaient tombés sous les coups du Fléau.

Assoiffé de vengeance, le prince Kael’thas et ses guerriers les moins malades rejoignirent immédiatement la campagne contre le Fléau en Lordaeron, tandis que Lor’themar et un forestier du nom de Halduron Brightwing restaient pour protéger les terres et chercher un remède pour leur peuple.

Ayant rejoint les forces de résistance de l’Alliance, Kael’thas et les siens furent en butte à la suspicion et à l’hostilité ouverte, tout particulièrement de la part du connétable Garithos, un humain plein de préjugés. Garithos confia aux elfes de sang des missions de plus en plus meurtrières, qui finirent par contraindre Kael'thas à accepter l’aide de dame Vashj et de ses nagas. Lorsque Garithos découvrit que les elfes de sang collaboraient avec les nagas, il jugea que sa méfiance était justifiée. Il emprisonna les malheureux elfes de sang dans les cachots de Dalaran et les condamna à mort.

Heureusement pour Kael'thas, dame Vashj arriva à temps pour libérer les prisonniers. Elle les conduisit au portail que Kel'Thuzad avait ouvert pendant la Troisième guerre pour permettre à Archimonde d’entrer en Azeroth. Kael'thas et ses guerriers suivirent les nagas à travers le portail dans le royaume dévasté d’Outreterre. Là-bas, les elfes rencontrèrent le seul être capable de mettre un terme à leur douloureuse faim : le démon renégat, Illidan Stormrage.

La majeure partie du groupe de Kael'thas choisit de rester en Outreterre, mais Rommath fut renvoyé sur Azeroth pour transmettre un message d’espoir aux elfes de sang restés dans Quel’Thalas. Rommath remplit sa mission : il transmit les récits d’une glorieuse terre promise, diffusa les enseignements d’Illidan (qu’il attribua habilement au prince Kael'thas) et introduisit l’idée que Kael'thas reviendrait un jour pour conduire son peuple au paradis. Rommath est resté en Quel’Thalas pour participer à la reconstruction et attendre le retour du prince.



La reconstruction

Quelques mois plus tard, le traître Dar’khan, devenu un puissant agent du Fléau, revint en Quel’Thalas. Il y affronta l’avatar du pPuits de soleil, Anveena, ainsi qu’un groupe de héros assistés de dragons bleus. Malgré sa puissante magie, Dar’khan fut détruit. Sous la protection attentive de Lor’themar et d’Halduron, Anveena décida de rester dans la cité en ruine et d’initier sa renaissance.

Seules de très rares personnes savent qu’Anveena est en réalité l’avatar de la puissance du puits de soleil. Lor’themar et son peuple gardent précieusement ce secret.

Pendant ce temps, Rommath et le nouvel ordre de magi elfes s’étaient voués à enseigner le maniement des énergies des arcanes à leurs frères, et avaient fait de grands progrès. Les flèches de Lune-d’argent ne tardèrent pas à s’élever à nouveau, alimentées par des magies volatiles. Les elfes de sang ont même commencé à reconquérir des parties du bois des Chants éternels. Enhardi par la promesse du retour de Kael’thas, le peuple du prince, fatigué, se consacre à présent à la reconquête de ses forces et la création d’un nouveau chemin vers un avenir incertain.


Hiérarchie

Prince Kael’thas Haut-soleil
Chef des elfes de sang, actuellement en Outreterre.

Lor’themar Theron
Régent de Quel’Thalas, chef des elfes de sang d’Azeroth en l’absence du prince.

Halduron Brightwing
Général des forestiers de Lune-d’argent, le chef militaire des elfes de sang d’Azeroth.

Grand magistère Rommath
Chef de tous les magi elfes de sang en Azeroth, serviteur loyal de Kael’thas.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation des Elfes de Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Elfes de Sang de Kael Indonniel...(II)
» De l'age des elfes de sang [nouvelles données]
» Les elfes de sang en manque
» Mes Elfes de Sang...
» [Joli projet] Laché d'elfes de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le refuge :: Les salles du refuge :: La bibliothèque-
Sauter vers: